G'mic 3.0 Débruitage avec réseaux de neurones

La sortie de la version 3.0 de G’MIC (et G’MiC-Qt) pourrait en intéresser plus d’un sur les modules d’amélioration de dé-bruitage et de suppression des franges.

Après avoir lu l’article qui commente sa sortie sur linuxfr.org j’ai été intrigue par les nouveautés du module d’amélioration d’image :

“À première vue, cette information peut sembler anodine, mais elle représente en réalité un fait marquant dans l’histoire de G’MIC (ainsi qu’un bon paquet de semaines de développement !). En effet, pour réaliser ce filtre, il a fallu implémenter une bibliothèque complète d’apprentissage machine, nommée nn_lib (pour « Neural Network Library »). Cette bibliothèque permet aujourd’hui la construction, l’apprentissage et l’évaluation de réseaux de neurones artificiels. C’est généralement sous le terme (un peu dévoyé) d’« Intelligence Artificielle » que l’on désigne ce type de méthodes. Le filtre de débruitage Repair / Denoise est donc tout simplement le premier filtre de G’MIC basé sur cette nouvelle bibliothèque d’apprentissage machine !”

Et s’agissant de l’outil de réduction de bruit, j’ai été bluffé par le résultat même si le temps de traitement peu être assez long (le logiciel n’utilise que le CPU et pas le GPU)

PS : par simplicité j’ai simplement installé sur ma Linux mint 20.4 la version flatpack par la commande flatpak install flathub org.gimp.GIMP.Plugin.GMic
ce qui permet de lancer uniquement G’MIC-QT

Bonsoir, j’ai installé la V3 dans Gimp et j’ai voulu faire un test mais après 10 mn de moulinage (j’ai essayé 2x) j’ai abandonné, les processeurs étaient au taquet. Certes c’est une vielle machine (i 5 760 2,8 ghz 4 coeurs) mais 10 mn sans voir la fin ça fait long, à moins d’avoir loupé quelque chose.

Pour info - avec une image (couleur) jpg d’origine de 11,2 Mib 4396x2473 pixels et en choisissant dans G’MiC-QT le traitement Denoise option Faster (avec une seule itération) le traitement prend moins de 2 minutes pour restituer une version débruitée qui ne pèse plus que 5,1 Mib.

J’ai un modeste Intel Core (2 coeurs) i3-4130 (Cpubenchmark 4804) et 10 Go de Ram. Mais je ne lance pas Gimp - je lance juste G’MIC-Qt

Je cherche aussi des retours d’expérience et de la documentation sur l’utilisation du module.
Pour le moment je n’ai trouvé que cet article malheureusement trop ancien ( 11/07/2010)

Et cette vidéo (2020) un peu courte on l’on parle du Plunging G’MIC à partir de 4’20

J’ai fait quelques essais mais pour l’instant je ne suis pas convaincu.

Je vais faire du déterrage de topic, mais G’mic est un truc qui me fait très peur parce qu’il s’attaque à des filtres qui devraient s’appliquer sur des photos brutes (bruit, flou, franges – tout ce qui est optique doit se corriger en RAW) mais s’intègre dans des logiciels qui travaillent des photos post-traitées, encodées, voire même encodées destructivement, en 8 bits, avec un “gamma”, etc.

Du coup, on n’arrivera jamais à des résultats au niveau d’un DxO par exemple, peu importe la qualité des algos, simplement parce qu’on prend le signal trop tard dans la pile de traitement.

Et alors la popularité de ce truc relève du mystère, parce qu’en plus de ça, l’ergonomie est vraiment pas bonne et c’est franchement pas efficace à l’usage si on a plus que quelques photos à traiter.

À la base, c’est un projet de recherche qui vise à créer un langage haut niveau pour programmer des filtres de traitement d’image dans un contexte de recherche. Le fait que ça soit devenu une boîte à outil pour Gimp/Krita est pas une bonne nouvelle dans le domaine de l’utilisabilité/ergonomie en photo libre.

1 « J'aime »

Merci pour ton éclairage sur le sujet - pour la réduction du bruit effectivement c’est presque une question de bon sens quant on compare les possibilité de traitement sur un raw par rapport à un jgp.