Rien de compliqué chez moi

Salutations à tous. :slight_smile:
Alors je suis une photographe amateur de niveau intermédiaire dirais-je.
Mes sujets varient selon les opportunités, mais ce qui me fait le plus vibrer c’est l’humain sous toutes ses formes, du pire au meilleur.
J’habite Montréal, après toute une existence d’itinérance professionnelle, et j’y suis bien sans que ce soit le paradis.
Ces temps-ci j’explore plusieurs logiciels de traitement de l’image : Photoshop, Lightroom, Rush, Photolab, Affinity, Darktable, Rawtherapee et désormais Artherapee.
Je ne suis pas trop “media sociaux”, mais je respecte les gens et je ne réponds jamais aux embêteurs.
Voilà, c’est aussi simple que cela. Je serais surpris de vous avoir séduits du coup mais, bon, vous verrez mieux à l’usage. :wink:
JeanM.

Bienvenu sur le forum :smiley:

Bienvenue :grinning: :grinning:

Bienvenue à toi. :wink:

Bienvenue parmi nous :smiley:

Hahaha, un asocial, c’est les meilleurs. Je dis ça parce que ça m’arrange. :wink: BIENVENUE !!!

Salut @JeanMontambeault et bienvenu(e?) parmi nous !
Tu testes plein de soft mais tu gardes le meilleur pour la fin !!! hé hé :wink: :star_struck:
Un site pour voir tes photos peut être ?

Je trouve ta question super importante et, oui, il le faudrait bien.
Je fais de la photo depuis 2012, d’abord avec un Rebel, T4i si je me souviens bien puis, bien vite avec un E-M1 d’Olympus. Aujourd’hui j’utilise un G9 Lumix, pour la polyvalence et l’ergonomie. Longtemps j’ai déposé mes photos sur DPreview, histoire de faciliter les discussions. Là-bas j’utilise le pseudo de LearningForeverIHope et partout ailleurs mon nom propre, tout simplement. J’ai même eu l’honneur de remporter un challenge en photographiant la “couture” entre deux pianos dont on avait marié les courbes. Un coup de pot.
Vers 2017 mon urgence de photographier s’est tarie. Après un an de sécheresse, j’ai tout vendu mon matos. Ce n’est que récemment que j’ai racheté le G9 et des objectifs. Un jour, ou était-ce un soir, j’ai accidentellement (?) reformaté le mauvais disque externe où étaient mes photos de toujours. Le dommage n’était pas total puisque j’en avais une copie sur un disque d’un ordi que je n’utilisais presque plus. J’avais oublié cette prudence et, quelques jours durant, j’ai été persuadé que tout ce qu’il me restait était la collection de petits JPEGs déposés sur DPreview. Force m’a été de constater que ma maladresse ne me causait aucune peine, ce qui m’étonnait… et puis pas tant que ça finalement, si bien que j’ai tout effacé ici et sur DPreview, sauf mes participations aux challenges, apparemment.
Ainsi donc je me retrouve dans un curieux “no photo’s land”, une espèce de Limbes du photographe que je considère toujour être. J’y attends et espère que le goût et la force et, surtout, l’urgence me reviendront. En attendant, je m’amuse bien avec la technique, hardware et soft. Puis j’admire la photo que font d’autres que moi ; c’est un congé de l’Ego bien reposant. :smiley:

J’ai bien hâte de voir ça. J’aime vraiment Rawtherapee mais une meilleure organisation de l’interface ne peut pas nuire, vraiment pas. :smiley:

Tu n’as pas essayé de récupérer les photos sur le disque formaté, c’est facile dans certains cas ?

Oui, Thierry, asocial au moins d’une manière. Cela ne m’empêche pas d’être un des administrateurs de notre Jardin Communautaire et de faire du bénévolat “Temps de Covid”. Je ne déteste pas les humains ; il y en a même quelques-uns, pas des masses, qui rôdent dans mon cœur. Mais, bon, cinq logiciels et d’autres petites activités produisent bien plus de suivi que je n’ai de temps à leur consacrer.
Je suis peut-être devenu un vieux mal commode ; la grâce de la chose est qu’elle offre l’opportunité d’apprendre à se faire pardonner. :grin:

1 J'aime

Non mais n’en parle pas à ma femme qui va m’achaler sans bon sens si on le lui rappelle. Elle aiimaiiiiiit tant ces photos. Moi, c’est elle et ses soudains élans du cœur que j’aime.
Si j’essaye d’interpréter mon sentiment, je crois que le retraité de fraîche date que je suis a besoin d’un reset. Une si grande part de ce pour quoi j’ai toujours vécu s’est évanouie, si vite et si complètement… Je veux me débarrasser de ce cadavre qui refroidit.