La 1.8.2 est "démoulée"!

Certains jours, il n’y pas de mise à jour… Pas souvent!!!
Là, il y a 5 minutes, je viens de “compiler” (grâce à build-art…) la dernière version pour Linux : la 1.8.2.
Sérieusement, Je trouve le rythme des mises à jour très rapide et je remercie la (ou les) "petite(s) main()s " qui font évoluer la machine, ainsi que celles qui donnent des outils pour s’en servir.

1 J'aime

Merci , c’est super

Je voudrais apporter une petite précision pour éviter d’éventuelles confusions.
Il ne s’agit pas d’une version “STABLE” 1.8.2, mais d’une version de développement 1.8-2 ou pour être tout à fait précis
1.8-2-g048d79cb5

  • “1.8” identifie la dernière version stable
  • “2” indique que l’on est 2 commits après la dernière version stable
  • après le g, “048d79cb5” identifie le dernier commit (hashtag).

commit: ensemble de modifications, d’ajout et de suppression de sous-programmes permettant de faire évoluer le logiciel.

Une version “STABLE” est définie par A Griggio à l’aide d’un tag, ici 1.8. S’il y a un bug il corrige et ressort une nouvelle version stable immédiatement par ex 1.8.1. les versions “STABLE” définissent juste des étapes dans un développement continu et sont les versions officielles fournies par A Griggio.

Pour donner une idée, il y a 94 commits entre 1.7.1 et 1.8. La dernière version avant 1.8 est donc 1.7.1-94

Tout ce versionnement est géré sur bitbucket par A Griggio:

Je crains d’avoir été un peu pédant :flushed:

merci pour ces infos , qui nous éclairent un peu plus

Bonjour

Valables sur toutes plates-formes ??

Merci
Bon café à vous

si “pédant” signifie précis, clair et abordable, tu as été pédant!
Donc, merci pour ton partage.

En principe oui. Le numéro de version est l’identification du source qui permet au développeur de reconstruire une version qui présente une anomalie.
Il a pu arriver que dans des dépôts de certaines distributions Linux, Rawtherapee soit mal identifié. Je ne sais pas pour ARP. Je crois que dans ces dépôts il n’y a que les versions “stables”.

Et toujours pas de 1.8 en AppImage, ça commence à me gonfler sérieusement. Sous linux faut soit compiler soit attendre, depuis qu’il y a les Snaps, Flatpak et Appimages, c’est le bordel alors que sous Windows c’est dispo de suite. Tout ça pour dire que je suis depuis 2008 sour Ubuntu, mais ça commence à me lasser sérieusement, j’ ai juste envi d’installer facilement un soft et me concentrer sur son apprentissage et utilisation et je pense que mon prochain PC sera en dual boot avec Windows comme OS principal, le graal étant le Mac mais ça implique d’autres sacrifices .
Bref me concernant le logiciel libre est plus facile à installer et à utiliser sous Win que sous Linux, et je n’utilise pas que Art pour en arriver à cette conclusion.

Pourquoi dépendre des Snaps, FlatPack et autres AppImages alors qu’il est si facile de compiler soit même sous Linux les différents logiciels (surtout photos) donc on a besoin, je viens de compiler ART 1.8.6-gff5dd73fb !
Après avoir installé les dépendances un fois pour toute, ./build-art en termlnal se charge de tout.
Et op, c’est le tour de darktable.

intéressant , on peut l’ avoir où ce 1.8.6 ?

Oui! Avec le tuto de Carafife, Build-art se compile tout seul.
La compilation à la portée des boulets, quiches, débutants, etc, c’est reposant…
J’en suis à la 1.8.7…

Itou pour moi 1.8.7 !

Almifoto

Suis à la 1.8-12, mais comment dire lancer le soft via le terminal, on se croirait revenu au temps de MS-DOS.
Je veux bien que ça soit hyper sympa, truc, machin, mais ce genre de manip est justement une des raisons (avec plein d’autres) qui nuit à une plus large adoption de Linux par le grand public, ou plutôt les non-initiiés.

Je précise que ART se lance en cliquant sur son icône au tableau de bord. Build-art nécessite effectivement de passer par le terminal, pour le moment. J’espère que l’automatisation du “bouzin” va arriver. Je ne suis pas assez calé pour "peser " le pour et le contre des systèmes d’exploitation, mais je ne pense pas que je reviendrai vers W dans la mesure ou parmi les différentes versions de Linux, celles que je connais me paraissent “transparentes” et faciles pour l’utilisateur ( Linux Mint, Ubuntu,…).

Bizarre, j’ai compilé cet après-midi la 1.8.12 et en compilant ce soir je suis revenu à la 1.8.1 :

Je commence à avoir des doutes sur la version que sort build-art! Est-ce qu’il remplace le tiret par un point? Il faut que je vérifie.

Comme je l’ai expliqué plus haut, tu as construit une version 1.8-12 (le tiret est TRÈS important) : c’est une version de développement qui comporte 12 commits après la version stable 1.8.
A. Griggio vient de tagger une nouvelle version stable 1.8.1. Elle est à peu près à 17 commits après 1.8.
Donc tu n’es pas revenu en arrière, mais tu as avancé de 5 commits.

Merci pour ton explication, je ne sais pas exactement pour la numérotation de la précédente si c’était avec un tiré !

OK, effectivement, une nouvelle version : je viens de compiler la 1.8.1-1 !

1 J'aime

Pour voir les commits : Bitbucket

Ok, je regarde pas tous les jours les commits. Merci.